Chatel Patrimoine                                                                Chatel Patrimoine
Conseil en Gestion de Patrimoine

Dividende : une fiscalité plus attrayante, mais le PEA reste à privilégier

Posté le : 13/03/2018

(Le Revenu) (…) Si le prélèvement forfaitaire à 30% devient la règle pour le compte-titres ordinaire, le nouveau régime prévoit pour ceux qui y auraient intérêt, a priori les ménages pas ou peu imposés, la possibilité d’opter, dès la déclaration des revenus 2018, pour une imposition au barème progressif de l’impôt sur le revenu (cadre qui s’applique encore pour les revenus 2017). Ces contribuables pourront bénéficier de deux dispositifs supprimés dans le cas du PFU : l’abattement de 40% applicable aux dividendes et la CSG déductible au taux de 6,8% (contre 5,1% auparavant).  (…) Pour les seuls dividendes, le PFU serait à privilégier pour le contribuable dont le taux marginal d’imposition est supérieur ou égal à 30%. (…) Les gains réalisés (plus-values et dividendes) sont nets d’impôt au-delà de la cinquième année et supportent uniquement les prélèvements sociaux au taux de 17,2%.